Présentation de Substance Alchemist d'Allegorithmic*

Allegorithmic a depuis plusieurs années une position centrale dans la création de textures, que ce soit pour l’industrie du jeu, mais aussi plus récemment pour l’architecture et le design. Ils nous ont présenté durant le SIGGRAPH leur futur logiciel : Alchemist. C’est toujours délicat pour un éditeur leader et innovant de présenter un nouveau soft car il suscite évidemment beaucoup d’attentes. Alors ? Enthousiasme ou déception ? Alchemist est dédié à la “augmented material creation” et veut faire la jonction entre l’intelligence artificielle, les procédurales, la capture de texture et bien sûr le talent du graphiste.

Alchemist se divise en 3 parties : Explore, Inspire et Create.

Explore : un peu plus qu’un simple browser de matériaux
Le premier onglet, Explore, permet de naviguer dans la bibliothèque de matériaux Substance et d’avoir accès à leurs presets et paramètres. On peut aussi créer rapidement de nouveaux presets. Rien d’exceptionnel ici mais bien pratique et cela serait sympa de l’intégrer à Designer et Painter. 

Project AlchemistOn monte en puissance avec Inspire.
Dans cette partie nous pouvons créer très facilement des variations autour d’un matériau de base. Il s’adresse principalement aux personnes qui n’aiment pas jouer avec les curseurs et préfèrent avoir une approche plus visuelle. L’outil color extraction permet de venir automatiquement extraire des couleurs depuis une photo pour l’appliquer ensuite sur notre matériau. Le nombre de couleurs et les modes d’extraction sont modifiables pour générer différentes couleurs extraites. Pour ceux qui travaillent avec des moodboards, il leur permettra en un temps record d’adapter des matériaux existants à leur ambiance. Avec Inspire on évite donc le passage par Designer pour venir adapter nos couleurs.
Le traitement peut se faire sur un seul matériau ou sur un groupe de matériaux. C’est une méthode inédite qui cible particulièrement les réfractaires à Substance Designer.

Create : une nouvelle approche pour travailler sur nos matériaux
Create nous permet de créer des matériaux à partir d’une bitmap (comme avec Substance B2M) ou à partir d’une série de photos multiangles (comme dans Substance Designer). Une fois le matériau de base créé on peut l’améliorer en appliquant des filtres comme le tiling, pour faire une texture seamless, ou le delighter, pour obtenir une base color sans ombre. Le delighter utilise l’intelligence artificielle et a été entraîné sur des milliers de photos. Le process est simple et non destructif. 

Create permet le mixage de plusieurs matériaux entre eux. On peut assembler galets, du sable et de l’eau.

On peut aussi assembler un matériau à des custom filter qui ressemble à des matériaux Substance avec une opacité. Un des exemples de la keynote était un cuir avec comme custom filter une couture. Je trouve cela très pratique. J’ai hâte d’en savoir plus sur les méthodes de blending entre les matériaux et la création des custom filters. 

Notons également que la conversion normal map to height a été adaptée pour fournir un bien meilleur résultat avec les hard surface. 

Sans être aussi révolutionnaire que Substance Designer, Alchemist complète intelligemment la famille Substance. Il trouvera sa place naturellement dans les studios auprès des non spécialistes de Substance Designer qui auront avec Substance Source et Inspire les outils suffisants pour créer leurs textures. 

Pour les utilisateurs de Designer le blending des matériaux et les filters offrent une souplesse de travail très appréciable.

Christophe Bicchierai

* D'après la présentation faite au Substance Day au Siggraph 2018.
La date de release de Substance Alchemist n'est pas encore connue.